Romane Blog

 

Ecriture, Théâtre, Photo, Peinture

Derniers Articles


Commentaires récents

  • Romane : Coucou petite Juliette ! J'ai grand plaisir à t'accueillir dans ma boîte à mots, et surtout j'aurai... dans l'article Sous Venir
  • juliette : Coucou Romane !!! Je déboule enfin sur ton blog, et je découvre avec joie qu'il y a tout plein de... dans l'article Sous Venir
  • Romane : Bonjour Anne. Je suis actuellement en congés et peu de connexion. Je vous réponds courant... dans l'article Le plus grand cabaret Boucalais - Romane 2007
  • Anne Janer : Bonjour, Je suis "tombée" par hasard sur vos spectacles sur YouTube et j'aurai voulu savoir si... dans l'article Le plus grand cabaret Boucalais - Romane 2007
  • Chrisithaque : Il me semble revivre une scène lors de la première d'une pièce "brèves de comptoir", jouée par la... dans l'article Le jour où se lève le rideau rouge



 

11218952_10206397671632916_9020753915812607166_n.jpg

D'abord il y a l'étrange seconde de flottement,

partagée entre l'étonnement de l'annonce et la conscience de la situation.
Puis la première pensée  :

eh bien si c'est comme ça, il n'y a pas de quoi perdre son temps de vie à craindre la mort.

Après.... après, tout va très vite. Méthodiquement vite. Scrupuleusement, techniquement, clairement vite.
Tout autour, les hommes en blanc s'activent.
Elle aussi et surtout elle dirige.

J'ai froid. Je  ne maîtrise pas les tremblements de mon corps. Mâchoires  serrées. J'ai froid.

Tout en dedans, cent films superposés. Un drôle de cinéma. Métallique. Dru. Brut de décoffrage. Etonnant. Décoiffant. Unique.

Le mien.

Où se mélange le vôtre quand nos chemins se sont croisés.

Un quart de seconde ? Compression. Explosion.
Choc. 
Electrique.
A couper le souffle. Ou à le retrouver...

- Je suis mouillée...
- C'est normal quand le cœur s'arrête. Ne vous inquiétez pas, Madame.


Elle en blanc. Elle dirige sans se tromper.
Avec ce geste du bout des doigts, comme une virgule de soie posée sur la joue.

Je comprends tout. Cette agitation autour de moi.
Double sensation de jouer le double rôle du spectateur et de l'acteur.
Lâcher-prise. Je flotte.
Advienne que pourra.
Je n'ai plus peur.

Ce geste du bout des doigts... ma joue...

Trois silences.
Trois explosions.
Trois renaissances.

Son geste, sur ma joue...

Deux As de Cœur.
L'As du 15.
L'As des trois.

Aujourd'hui, j'ai rencontré mon cœur.
Nous allons faire route ensemble, lui et moi.



Romane - Mémoire du 12 avril 2016
A Sandrine et aux Urgentistes
Et à ma deuxième Vie.

 

* * * * *

 

Le blog de la troupe théâtre : Les Souffleurs de Rêve -

Les Souffleurs de Rêve

 

 



Annuaire blog
Annuaire gratuit
//www.annuaire-internautes.com/page/membre.html
//www.blogatoi.com/index.php?cat_id=132
//search.ke.voila.fr/S/voila?profil=voila&bhv=web_fr&rdata=romane
//www.blog-vip.net/

Vote pour mon blog :
//www.AbcPromoBlog.com/vote.php?blog=10271
Annuaire Blogs
//www.livrespourtous.com/

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser