Il y avait un fil

Il y avait un fil

 

Il y avait un fil

Un fil métal

Un fil de fer

Rouge barbelé fer

Fer d’aiguilles à fendre

 

A fendre les baisers des lèvres

A rougir fer bouche

A ferrer lèvres interdit d’embrasser

A fendre mots

A fendre cœur rouge

Sans feu ailleurs qu’au trou dans la poitrine

 

Il y avait un fil

Mâchoire aux dents de fer

A crocher la caresse en pique paume

A faire geste mal geste douleur

A faire crisse épines fer sur chair tendre

 

Un fil à crucifier douceur

A scléroser fraîcheur éclats de rire

A mourir velours joues rides

Eclats d’horreur

 

Et puis plus loin

Devant le mur rougi

Crépitement du désespoir

Métal des balles aux crachats de feu

Plus profond jusqu’à l’ultime

Trou dans la poitrine

Lèvres muettes

Mains inerte

Affaissés au pied du mur rougi

Pas très loin du fil rouge barbelé fer

 

 



 

Romane



20/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres