L'heure d'entre deux temps

Le vent joli court sinueux contre l’herbe

Et le vert des printemps

Perlé de fraîcheur et d’abondance

Pousse ses yeux fragiles encore

Vers le bleu d’en haut

 

Viens à l’heure perçante

Quand le soleil ferme les paupières

Se languit contre la pierre

Ouvre la fleur

 

Conte l’heure d’entre deux temps

Ta main sur mon sein

 

Romane



16/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres