Toile à vif



Du blanc par-dessus le blanc
Double masque
Double peau
Parchemin amnésique
Désert laiteux
Mousse éblouissante
Rides hasardeuses
Ventre de lumière sur robe nuptiale

Aveuglée

Et puis
Donner à sa chair veinée le furtif suintement de son sang

Et puis encore
Précipiter rouge sur blanc
Battements cramoisis sur filaments d’errance
Chevelure sanguine

Avec
En son centre réuni quelque part
Le cratère qu’une hémorragie n’en finit pas de vider
Bouillon hémophile
Spasmes pourpres
Orgasme

Eclaboussure du vivre à vif


Romane


26/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres