Chorégraphie de l’impossible

Le sable n’a de solide que son écroulement

Décrépitude de l’image câline

Je marche dans un trou

Là où les pieds se posent sans trouver le fond

 

L’empreinte n’existe pas

Pauvre preuve infondée

Elle fond sous le poids d’une chimère

 

Ah oui je m’enfonce

Encore le temps de ne plus respirer

Là où le sol n’est pas le sol

Là où s’ensevelit la fuite en avant

Encore le temps de ne plus pouvoir ouvrir la fenêtre sur un ciel de printemps

 

J’ai dans les yeux

Le sel d’un piano piqueté de l’ocre

Aux crissements d’une musique désaccordée

Quand mes pieds dansent dans la cavalcade de l’éphémère

La chorégraphie de l’impossible.

 

Romane



12/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres