L’enfer du petit-matin désaccordé



Toi t’es là avec ton sourire savonné
Café croissants brûlant sucré à l’heure de l’oreiller
Avec en guise de journal
Le planning de la journée sous ton bras

Moi j’suis là et sous les cheveux bataille
Se pressent encore les rêves emberlificotés
D’un fourbi intérieur jamais canalisé
Et déjà la première cigarette

Entre toi et moi le miaulement du chat
Et les croquettes à cliqueter

De croque jambe en craque nerfs
De chrome capot en crame cerveau
De crête épis en crime de toi
Y’a qu’un clac au bout des doigts



Romane


17/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres