Les mots ne peuvent rien

Les mots ne peuvent rien

 

Quand là-bas déjà au loin dans la houle sauvage

Elle ne répondra plus parce qu’il l’a fauchée

Dans la voracité de son grand fond

Que rien ne peut jamais rassasier de la faim

De la fin

De vie

 

Les mots ne peuvent rien

 

Devant les bras ballants des hébétés

Leur chagrin aux larmes qui se tordent autour de leur cœur

Broyé

Quand leurs yeux débordent sans pouvoir se tarir

Sous le sombre d’une absence

De la fin

De vie

 

Les mots ne peuvent rien

Si ce n’est dire

Je pleure avec eux

Devant l’abîme…

 

A Marie et ses 20 ans, emportés par l’océan…

Et redonnés ce matin à son papa.

 

Romane

04/02/2013

 




04/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres