Terre Ether



Le temps s’est arrêté en cette minute là
A la jonction de la vie et de la mort

Pendant que l’un franchit la limite
L’autre pose ses mains contre la paroi du vide
Et de toute sa pauvre fragilité
Dans un cri perçant les tympans de l’abîme
Repousse en vain le néant
Immuable


Romane



07/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres