Terre-Femme

 

Dans ses encres d’algues déposées emportées par le grand large
Dans ses sillons à fines courbes d’ailes marines
Dans l’écriture de ses lettres indéchiffrables ourlées d’ombres fuyantes
Au détour de ses méandres fugaces et mystérieux
Là où le rêve s’allonge au plus près du vent
Sous le gris-bleu du ciel troué de lumières étranges
Entre sel et mousses que n’accroche aucune main
La liberté fulgurante de la Terre
Et sa féminité…

M’étendre là, joue de chair contre joue de sable
Sentir sa robe froissée épouser la mienne
Poser mes mains sur son cercle de sable
Fermer les yeux et respirer son battement nourricier
M’emplir de l’indicible…

Romane

 



16/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres